La première décision à prendre pour acheter un téléviseur est la taille de l’écran, qui se mesure en pouces (“”) : plus les pouces sont grands, plus l’écran sera large. La taille de votre téléviseur idéal dépend de l’endroit où vous voulez le placer : nous recommandons un téléviseur de 32 pouces pour la chambre et un téléviseur de 50 à 65 pouces pour le salon, mais cela dépend évidemment de la taille de vos pièces. Si vous souhaitez remplacer un vieux téléviseur par un nouveau, veillez à le maintenir au moins 2,5 cm au-dessus du téléviseur pour la ventilation. C’est aussi une question de design et de goût : après tout, une télévision est aussi un meuble !

La définition de l’image dépend des pixels

Acheter un téléviseur Ultra HD 4K ou Full HD ? Voilà le dilemme ! Les téléviseurs Ultra HD 4K, également appelés 4K ou UHD, ont une résolution 4 fois plus élevée que celle d’un téléviseur Full HD : 3840 x 2160 pixels contre 1920 x 1080 pour un téléviseur Full HD. D’une manière générale, plus la résolution est large, meilleure est la définition et les détails de l’image : cela signifie que sur les téléviseurs Ultra HD 4K, l’écart entre les pixels est considérablement réduit, ce qui vous permet de vous impliquer davantage grâce à des détails plus précis et des lignes plus douces. Pour profiter pleinement des avantages de la haute définition 4K, vous devez vous intéresser aux grands formats, c’est-à-dire à partir de 48″” – 49″” : sinon la différence entre Full et Ultra HD est moins perceptible. Toutefois, les téléviseurs Ultra HD 4K n’ont pas remplacé les téléviseurs Full HD : ces derniers, également appelés téléviseurs 1080p, sont des téléviseurs haute définition offrant une excellente qualité d’image. Les coûts sont moins élevés, ce qui en fait un excellent choix pour un bon rapport qualité-prix. Un autre point à prendre en considération est la programmation télévisuelle actuellement disponible en Italie de contenu 4K : aujourd’hui, l’offre de contenu 4K est encore très limitée, quelques vidéos disponibles sur Youtube et une grille de diffusion en continu assez restreinte, avec peu de lecteurs. De plus, à ce jour, il y a très peu d’événements sportifs en direct que l’on peut “”apprécier”” en 4K.